Resized_20200508_115524

Le mot du maire

Chères amies et chers amis de Lercoul,

Comme vous le savez, nous sommes entrés dans une nouvelle phase de confinement. Chacun est libre d’apprécier comme il l’entend les mesures annoncées par le président de la République et explicitées par le gouvernement. Mon devoir est, quoi que je pense de son action et pour tout dire du manque de réactivité et du caractère non démocratique de l’élaboration de ce plan (puisqu’adopté, lors-même qu’il s’agit d’une situation d’urgence sanitaire et non pas militaire, dans le secret d’un conseil de défense et non par le Parlement, pourtant seul supposé être la représentation nationale), mon devoir donc est de veiller à ce qu’elles soient respectées et appliquées par celles et ceux qui ont choisi d’être confinés à Lercoul.
La municipalité va réactiver, en les améliorant, les initiatives que nous avions prises au printemps dernier pour faciliter le respect de ces décisions en proposant de limiter concrètement les déplacements individuels et en favorisant la mise en place d’une offre en commun pour les courses alimentaires et la mise à disposition de produits de première nécessité. Toutes les précisions seront données en début de semaine.
Mais d’ores et déjà, il convient de bien comprendre que notre département, qui avait été très largement épargné durant la première vague, se trouve aujourd’hui très violemment touché. Il est donc à l’évidence décisif que chacune et chacun prenne sur soi pour accepter de limiter au maximum les risques de diffusion de la pandémie.
Je profite de l’occasion pour également revenir sur les récentes vacances de la Toussaint à Lercoul, qui a connu une grande affluence la semaine dernière, pour pointer un certain nombre d’incivilités au premier rang desquelles je tiens à dénoncer le dépôt de verres usagés (bouteilles, etc.) non dans le récup verre destiné à cet effet mais dans les bacs à ordure. J’ai assisté cet après-midi du vendredi 30 octobre à l’intervention des équipes du Smectom de ramassage des ordures ménagères. Je dois dire que j’ai eu honte. J’ai, avec l’entier soutien de l’équipe municipale, toujours privilégié le dialogue, mais là, trop c’est trop. Lercoul n’a pas vocation à être la poubelle de certains estivants. Je ne voudrais pas avoir à mettre en place des mesures répressives pour surveiller et, le cas échéant, punir ces actes qui gâchent notre cadre de vie.
Nous allons connaître des jours difficiles. Je compte donc sur le civisme de chacune et chacun d’entre nous.

François Lafon
Maire de Lercoul

François LAFON

Sur votre agenda

Il n'y a aucune date dans l'agenda pour l'instant