Resized_20200508_115524

Le mot du maire

L’été est là et Lercoul s’apprête à accueillir les vacanciers. Bienvenu à tous.
Néanmoins, personne n’est capable de dire avec certitude comment la pandémie va évoluer. Nous avons eu la chance jusqu’à présent de ne pas être touché avec la même virulence que dans d’autres régions de France. La prudence doit donc demeurer. Nous avons reçu, après la bataille, un stock de masques. Durant le confinement, la Mairie s’était débrouillée, par elle-même, pour en fournir à tous les habitants présents. Mais en toute hypothèse la commune est prête à faire face à toute éventualité.
Durant les deux mois écoulés, la nouvelle équipe municipale s’est attelée à la tâche. Un important travail de nettoyage du village, gagné par le développement non contrôlé de la végétation, a été mené à bien. Grâce à l’employé communal, grâce au labeur acharné de volontaires, élus ou pas, notre village a retrouvé un aspect agréable. A cet égard, la commune a fait l’acquisition d’un brûleur permettant d’éviter toute dégradation de l’environnement. A tous ceux qui ont permis la mise en œuvre de cette transition écologique, je tiens à dire un grand merci. Ils n’ont été avares ni de leur temps ni de leurs initiatives.
Une épicerie solidaire a été installée à la Maison des Associations qui doit redevenir un lieu ouvert à tous : des permanences y seront assurées pour des produits de première nécessité. Un point relais à destination des randonneurs du GR 10 y sera ouvert dès cet été. Tous les contacts avec les responsables départementaux du GR 10 ont été pris à cette fin.
D’autres projets importants, mais de plus grande ampleur, ont été enclenchés. Mentionnons- en deux.
La procédure de régularisation des parcelles formant emprise sur les voies de circulation a été entreprise. Tous les propriétaires concernés ont reçu un courrier de la Mairie. La quasi-totalité y a répondu favorablement. Un géomètre-expert a fait les relevés de sorte que l’étape de finalisation va pouvoir s’ouvrir. Elle se fera en toute transparence. Chacun est libre d’apprécier comme il l’entend cette régularisation. Mais en aucun cas, l’intérêt particulier ne doit nuire à la liberté de circulation.
L’installation d’un premier point Wifi situé près de la salle des fêtes est d’ores et déjà programmé. D’autres seront installés dès lors que le débit aura été augmenté, mais évidemment nous sommes tributaires des nécessités techniques qui nous limitent pour l’instant à la 3 G.
Lercoul, village de montagne, a la chance d’avoir vu ces dernières années l’installation d’activités agricoles et touristiques. Loin d’être antagonistes, elles sont complémentaires.
A Lercoul, il y a des chèvres, des brebis, des vaches. A Lercoul, il y a des chiens de traineau. A Lercoul, il y a des chevaux. A Lercoul, il y a un patrimoine culturel qu’il convient de mettre en valeur (anciennes mines, ardoisières, panneaux dans l’Église inscrits à l’inventaire etc.) car un patrimoine qui n’est pas communicable n’est pas un patrimoine mais un territoire perdu.
Que personne ne commette de contre-sens sur le panneau qui a été installé à l’entrée du village. Il n’exclue personne. Il rappelle tout simplement, avec humour, que ces diverses activités ont aussi leurs contraintes. Il apparaît donc inutile de se lancer dans de vaines polémiques sur sa signification.
Comme nous nous y étions engagés dans notre feuille de route pour le scrutin municipal, la parole sera donnée à l’ensemble de la population à l’occasion d’une assemblée communale qui pourra faire toutes les propositions qui seront ensuite débattues lors d’un conseil municipal pour en examiner la faisabilité. Ainsi, tous ensemble, parviendrons-nous à coélaborer le projet de vivre en commun à Lercoul

François LAFON

Sur votre agenda

Il n'y a aucune date dans l'agenda pour l'instant